QUINTIN Viandes en UNE de Paysan Breton : « Dans les coulisses d’un abattoir »

  • QUINTIN Viandes en UNE de Paysan Breton : « Dans les coulisses d’un abattoir » 0

Nous sommes fiers d’avoir pu montrer notre métier en ouvrant les portes de notre abattoir aux journalistes de l’hebdomadaire Paysan Breton

QUINTIN Viandes est avant un abattoir travaillant de manière artisanale et qui se veut un outil de proximité souhaitant répondre aux besoins spécifiques des petits apporteurs d’animaux.
Du ramassage des animaux directement dans les élevages jusqu’à la découpe, la mise en colis sur-demande jusqu’à la livraison directe chez les clients de nos clients, QUINTIN Viandes offre un service à la carte.
Toute l’équipe a à cœur de proposer ce service peu répandu de nos jours mais correspondant aux ambitions de développement des éleveurs cherchant de nouvelles filières de valorisation de leur viande comme la vente directe par exemple.

C’est le cas des frères HÉLO, éleveurs de porcs à Clerguer dans le Morbihan, ensemble ils conduisent un élevage conventionnel de 250 truies. En 2015, lorsque le cours du porc a traversé une crise, ils ont cherché de nouveaux circuits de valorisation pour leur viande. Ils ont alors démarché les boucheries traditionnelles et la grande distribution dans un rayon de 30 km autour de leur élevage. Un pari gagnant aujourd’hui grâce aux solutions que QUINTIN Viandes a pu apporter aux frères HÉLO. Nos équipes découpent sur-demande les animaux et livrent directement les colis chez les clients des deux frères. Un gros travail de logistique qui satisfait pleinement nos clients.

Aujourd’hui, QUINTIN Viandes traite 2400 tonnes de viande par an contre moins de 800 tonnes en 2009. Il a fallu embaucher, l’équipe est passée de 9 personnes à 28, grâce à l’impulsion d’une main d’œuvre européenne qui a permis à Pascale et Henri de passer un cap important et nécessaire. En 2019, l’équipe s’est étoffée de trois nouvelles personnes : un responsable de site et deux nouveaux opérateurs d’abattoir : Cédric et Raphaël. Pour 2020, les projets vont bon train avec la rénovation de l’ancienne maison du gardien sur le site , une nouvelle salle de découpe pour la fin de l’année et trois nouveaux postes à pourvoir !

Retrouvez les deux articles complets publiés par Paysan Breton :